Friday, 11 January 2013

Mirage

Mirage

Le vent souffle. Il rentre par une oreille, ressort par l’autre en traversant le cerveau. Ce sifflement, propre à l’air désertique, emporte avec lui toute mauvaise pensée. Tu marche, peu à peu, ton esprit se recentre et ta pensée revient à ton corps.

Totalement absorbé par l’infini, tu retrouve une forme de réflexion, d’état second, comme si tes idées se diffusaient par-delà et au-delà de cette grande aridité.

Le désert révèle toujours certains secrets du monde pour celui qui sait se questionner sur le sens énigmatique de l’invisible. En se soustrayant du monde connu, la récompense de la solitude, c’est ce spectacle sans pareil qui vous donne une assurance plus forte et qui vous révèle à toi-même.

ces mots plagié d’afrik.com…

via @lissnup

Posted via email from lissping